La campagne est désormais lancée.

Je saisis cette occasion pour souligner que j’en appelle à tous les candidats pour garantir qu’elle reste digne et toujours inspirée par l’impératif de rassemblement de notre famille politique. En parallèle, je demande instamment à l’équipe dirigeante de notre Fédération qu’une stricte égalité de traitement, condition indispensable au rassemblement, soit respectée en tous points, et tout spécialement pour ce qui concerne les moyens de communication dont dispose notre Fédération.

Je souhaite m’adresser directement à vous, adhérents LR 31, au travers de chroniques de campagne régulières, dont voici la première édition.

Ma déclaration de candidature a suscité de nombreuses questions, légitimes, auxquelles je souhaite vous répondre dans ces chroniques, avec franchise.

 

Pourquoi suis-je candidat au poste de Président de la Fédération des Républicains de la Haute-Garonne ?

Je tire du bilan de l’équipe sortante un triste constat. Certes, par de nombreux artifices de communication, cette équipe s’emploie à nous persuader que tout va très bien. Il n’en est rien et je le regrette !

Lors des dernières élections internes, j’ai sincèrement apporté mon soutien à la Présidente sortante. J’ai cru aux promesses de rassemblement qui nous ont été faites. J’ai été profondément déçu. Je partage l’amertume que nos militants ressentent aujourd’hui.

J’ai la conviction profonde que nos dirigeants, nationaux comme locaux, doivent se montrer dignes des valeurs qu’ils prétendent défendre, dignes des élus locaux qui portent nos couleurs dans des territoires difficiles, et surtout dignes de nous tous, militants. Nous sommes la plus grande richesse de notre Mouvement.

Depuis 2015, en Haute-Garonne, nous avons subi de trop nombreuses défaites : départementales, régionales, législatives. Pour cette dernière, la situation nationale nous était défavorable. Mais pour les deux précédentes, elles sont à contre-courant ! Aux régionales, nous sommes même arrivé en 3e position derrière le Front National. Cela, notre fédération n’en tire pas les conséquences et se prive ainsi d’aller de l’avant.

Ma candidature est celle du renouveau, du rassemblement autour de nos valeurs conquérantes et de la fierté de les porter.

Je remettrai au cœur du fonctionnement de la Fédération départementale l’exemplarité. Il n’est plus acceptable que le fonctionnement de notre Fédération soit influencé par les règles de la coterie et du copinage.

Tous les territoires seront enfin considérés avec l’attention qu’ils méritent. La Fédération apportera un soutien à tous nos candidats, où qu’ils soient.

Je vous rendrai la parole. Chacun pourra avancer ses idées, ou sa candidature à une élection locale, dans un esprit de bienveillance. Les comités de circonscription redeviendront de vrais espaces de débats et de choix politique.

Nous retrouverons une cohérence politique et idéologique autour de la fierté de nos valeurs, fondée sur notre héritage, nos expériences au niveau local, loin des sirènes de la pensée molle.

Nous mettrons en place une véritable stratégie électorale pour nos territoires, dans la durée, loin de la navigation à vue et des petits arrangements de circonstance.

Ensemble, en m’accordant votre confiance, le dimanche 14 octobre vous reprendrez la parole, et nous donnerons un nouveau souffle à la Droite en Haute-Garonne.

Nicolas Bonleux

Chroniques de campagne n°1

Un avis sur « Chroniques de campagne n°1 »

  • 13 juillet 2018 à 17 h 05 min
    Permalien

    Bravo Nicolas on tient le bon bout

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *