Notre Président de la République nous offre le spectacle navrant de sa plongée dans cet ancien monde dont il s’était fait le chantre de l’extinction.

L’affaire de son protégé occulte révèle un ensemble de pratiques dignes des moments les moins glorieux de notre République. Son incapacité à apporter des réponses convaincantes à l’ensemble des doutes qui embrasent notre société témoigne du trouble dans lequel il est désormais plongé.

Le vernis plaisant dont il avait paré ses discours et qu’il avait planté comme mise en scène de son action se fissure à une vitesse stupéfiante – la vitesse de la vérité qui a décidé de faire valoir ses droits.

Nous savons depuis longtemps, nous les Républicains, que rien ne remplace la solidité et l’authenticité des valeurs lorsqu’il s’agit de poser les fondations de l’avenir de notre peuple.

La mondialisation heureuse, le communautarisme harmonieux, ne sont que des mots avenants pour masquer l’impuissance d’Emmanuel Macron à enrayer la désagrégation de notre corps social, comme pourraient l’être d’autres vocables du même cru telle la fin enchanteresse de nos campagnes ou la destruction épanouissante de notre industrie et de nos emplois.

Quelle déception pour ceux de nos concitoyens qui n’avaient pas voulu croire que l’habileté politique n’est rien d’autre qu’un carreau fêlé quand elle n’est pas soutenue par une armature conceptuelle et morale sans faille !

Quelle amertume de comprendre que celui que certains ont élu n’est pas capable de s’extraire des pratiques qu’ils ont cru rejeter en votant pour lui !

Le peuple français a été trompé par les paillettes de notre Président.

La vérité éclate à présent qui doit nous rendre notre clairvoyance et nous donner les moyens de reprendre en main notre destinée.

Nous, les Républicains, poursuivons notre refondation qui trouvera son achèvement dans les élections internes départementales ; nous sommes en ordre de marche pour apporter notre contribution au redressement de la France !

Nicolas Bonleux

Retour vers l’Ancien Monde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *