Chers Amis,

La campagne pour les élections internes des Républicains de Haute-Garonne avance, et je suis heureux de partager avec vous avant la trêve estivale cette deuxième chronique de campagne.

Je souhaite tout d’abord vous donner rendez-vous à tous pour une grande réunion de campagne le 26 septembre à 19h30 à Toulouse, salle Osète, 6 rue du Lieutenant-Colonel Pélissier. Notez s’il vous plaît cette date dans vos agendas et venez nombreux avec vos ami ; nous y présenterons en détail notre projet et notre équipe.

 

Le Renouveau des Républicains 31

Alors que depuis quelques jours nous vivons au rythme des révélations de l’affaire Benalla dans laquelle apparaissent de plus en plus les insupportables passe-droits, l’impunité, et le copinage d’un clan autour du Président de la République, il m’est difficile de ne pas établir de douloureux parallèles avec certains aspects du fonctionnement de notre Fédération.

Le fonctionnement de notre Fédération est depuis 2016 sujet à un phénomène de cour et de copinage encore inégalés, au mépris de l’ensemble des militants. Investitures, allocation des moyens médiatiques durant les campagnes… tout cela reste opaque et jamais les militants ne sont véritablement consultés, quand ils ne sont pas simplement laissés sur le côté, lorsqu’ils n’ont pas le privilège d’appartenir au petit groupe des proches de la Présidente sortante.

Le dernier magasine de la Fédération en est symptomatique, présentant en majesté la Présidente sortante, la faisant figurer 16 fois en photos… sur 16 pages !

Nous sommes loin des valeurs d’exemplarité qui sont au cœur de l’histoire de notre mouvement.

Une des raisons principales de ma candidature réside dans ma conviction profonde que nos chefs doivent se montrer dignes de nos valeurs, de nos militants et de nos élus locaux.

Nos valeurs, nos militants et nos élus locaux constituent le meilleur atout, la plus grande richesse de notre Mouvement Les Républicains. Il appartient aux dirigeants de notre Fédération de les respecter, de les aider dans leur campagne et l’exercice de leur mandat. Je fais l’amer constat que ce n’est que très imparfaitement le cas aujourd’hui.

Mon équipe et moi-même nous engageons à rétablir l’exemplarité des chefs à travers de la façon suivante :

  • développer une vraie vision stratégique pour gagner les élections
  • se comporter avec un authentique esprit d’équipe au bénéfice de l’intégralité des candidats qui défendent nos couleurs dans tous nos territoires
  • ne jamais s’adonner aux dérives des petits arrangements entre amis ni du copinage
  • accepter le débat et la contradiction même s’ils ne constituent pas la voie la plus facile
  • écouter chacun et de toujours tenter de trouver une solution qui satisfait chacun, même si, en cas d’impossibilité et en dernier recours, la ligne de notre Mouvement doit toujours constituer l’ultime arbitrage

Les convictions qui guideront mon équipe et moi-même puisent leurs vitalité dans :

  • Les convictions solides et profondes de la grandeur de notre Nation, de la puissance notre culture, de l’attachement à nos racines et du génie de notre peuple, par-delà les épisodes de la vie politique et l’influence des puissants du moment
  • La certitude que ces convictions doivent être affirmées avec fierté en toute occasion et surtout lorsque la bien-pensance majoritaire commande de les taire
  • la certitude qu’il est du devoir d’une Fédération de brandir nos convictions dans le paysage politique local.

L’exemplarité des chefs repose enfin sur leur aptitude à mener le combat, sans fléchir, sans abandonner – nos chefs ne sauraient être les premiers à abandonner le combat ni à appeler à l’abandon des positions !

Nicolas Bonleux

Chronique de Campagne n°2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *