campagne

Les élections départementales auront lieu les 22 et 29 mars prochains.

Malheureusement pour ces élections, le pouvoir socialiste en place depuis bientôt trois ans a agi comme s’il avait voulu tout faire pour troubler les électeurs :
• il a annulé la réforme territoriale développée par Nicolas Sarkozy (qui instituait un seul conseiller territorial élu pour la région et pour le département, et accentuait significativement la lisibilité du statut de conseiller)
• il a réformé la carte de cantons dont les contours étaient vieux de plusieurs décennies et étaient devenus des repères pour nombre de nos concitoyens
• il a instauré un mode d’élection par binômes (un binôme de titulaires, un binôme de remplaçants)
• et il a-par-dessus le marché, changé deux fois la date des élections –et notamment, en septembre 2014, décidé dans l’urgence de les avancer à mars 2015 alors qu’il les avait préalablement repoussées à fin 2015.

Plus grave encore, et cas unique dans l’histoire de notre République, les élections se tiennent alors que les prérogatives du Conseil Départemental (assemblée dans laquelle siègeront les nouveaux élus, et qui succède au Conseil Général) ne sont pas clairement définies, après que M. Hollande et son gouvernement aient dit tout et son contraire sur le devenir de l’institution (elle aurait dû selon leurs propos être tour à tour supprimée, puis fusionnée avec les conseils métropolitains, puis maintenue, et inversement bien sûr !).

Et pourtant, il est essentiel pour chacune et chacun d’entre nous d’aller voter. C’est essentiel car les futurs élus du Département seront ceux qui gèreront des budgets aussi déterminants pour nos Départements –et en particulier pour notre Département la Haute-Garonne- que l’aide sociale, la petite enfance, la voirie départementale, les collèges, les transports scolaires. Ces budgets sont vitaux pour la cohésion de notre corps social, comme pour le développement harmonieux de nos territoires, c’est-à-dire en réalité pour le bon fonctionnement de notre démocratie.

Il est de notre devoir de citoyen de faire en sorte que ces budgets soient gérés de façon juste et rigoureuse.

• Juste, car c’est la seule façon de placer l’argent public au service de la construction d’une société meilleure.
• Rigoureuse, car l’argent public provient des contributions de chacune et de chacun de nous, ainsi que des entreprises qui travaillent dans notre pays, et constitue une privation de revenus que chacune et chacun de nous, citoyennes et citoyens de France, remettons à l’État français pour qu’il en fasse en notre nom l’usage pour lequel nous l’avons mandaté. Cet argent public, il n’est pas d’autre alternative que le gérer de la façon la plus respectable, la plus rigoureuse, la plus transparente qui soit.

Ne pas aller voter les 22 et 29 mars, c’est donner le signal à ceux qui seront élus qu’ils ont carte blanche pour se livrer au clientélisme, au favoritisme, au saupoudrage, aux analyses sommaires ou partielles qui ne permettent pas d’englober l’intérêt général dans les décisions d’affectations budgétaires, qui ne permettent pas de garantir que chaque euro engagé l’a été au terme d’une analyse rigoureuse.

Aller voter les 22 et 29 mars, c’est donner le signal clair aux élus que nous les mandatons pour une mission bien précise, que nous attendons d’eux l’exercice d’une discipline et d’une transparence irréprochables dans la gestion des finances publiques, et qu’ils auront des comptes à nous rendre.

Ensemble pour la Haute-Garonne, notre alliance de la Société Civile, de la Droite et du Centre s’engage à prendre des mesures claires et efficaces de gestion rigoureuse : lutte contre la fraude à l’aide sociale, audit de la situation financière, mise en place d’une discipline rigoureuse d’évaluation des projets.

Venez échanger avec nous sur ces sujets lors de nos réunions publiques du 27 février à 20.30 Croix-Daurade (salle Cuvier – 1, rue Francis Lopez 31200 Toulouse) et du 18 mars à 20.30 à Launaguet (salle des fêtes – rue jean Moulin 31140 Launaguet).

L’impérieux devoir d’aller voter les 22 et 29 mars

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.