Chers amis,

Je vous souhaite, à vous-mêmes ainsi qu’à vos proches, une excellente année 2023 !

L’année 2022 a été un désastre pour notre famille politique : à l’élection présidentielle la candidate LR n’a pas réussi à atteindre le score de 5%, aux élections législatives LR a obtenu moins de 65 sièges.

Pourtant, notre peuple prend conscience chaque jour un peu plus que le chemin tracé par l’idéologie délirante de mai soixante-huit ne peut le mener qu’à l’abîme : la politique d’Emmanuel Macron, dans la ligne de celle de son mentor François Hollande, héritière directe des adolescents agités, transgressifs et narcissiques de mai soixante-huit, a désormais des effets extrêmement douloureux pour tous nos concitoyens.

Après n’avoir plus eu de carburant, on nous prépare à ne plus avoir de gaz ni d’électricité ; l’école n’est plus en mesure d’enseigner, l’hôpital n’est plus en mesure de soigner, malgré les tombereaux de crédits qu’on déverse chaque année dans leurs caisses. Les finances publiques sont totalement hors de contrôle. Le travail et le mérite, vecteurs du progrès collectif et individuel, sont déconsidérés, quand ils ne sont pas ouvertement découragés par les médias dominants. La tranquillité et la sécurité dans le centre de nos grandes villes ne sont plus qu’un lointain souvenir, et les émeutes ethniques récurrentes font désormais partie de l’actualité. L’immigration illégale est devenue la norme, au point que le président de la République se croit obligé d’accepter sur nos rivages les bateaux de migrants orchestrés par les trafiquants d’êtres humains. Les statues de nos grands hommes et de nos saints sont déboulonnées. Notre langue est violentée et torturée afin de n’être plus capable d’exprimer aucune nuance, aucune finesse, aucune netteté. Notre modèle social, jadis l’un des plus harmonieux du monde, est découpé en quotas, en races et en orientations sexuelles et ainsi replongé dans l’obscurantisme dont nous avions réussi à nous extirper grâce à l’esprit des Lumières. Le concept de père et de mère, cher à nos cœurs et à nos esprits et évidence de la nature, est contesté et combattu par ceux qui oeuvrent à l’avènement du jour où le ventre d’une femme sera une marchandise comme une autre.

Dans les décennies passées, ces dérives pouvaient n’être interprétées que comme la lubie d’une poignée d’intellectuels déboussolés et inoffensifs ; mais ce n’est aujourd’hui plus le cas : elles se matérialisent aujourd’hui en faits qui heurtent, blessent et compromettent la marche de notre peuple vers son avenir. Les Français sont de plus en plus nombreux à en subir les effets néfastes et à s’alarmer de l’entreprise de destruction de leur pays qui se déploie sous leurs yeux.

Pourtant, cette prise de conscience de notre peuple ne s’accompagne pas d’un changement de vote aux élections : les promoteurs de ces dérives, la gauche et ses avatars macronistes, ont été élus ou réélus en 2022 comme c’est la cas depuis dix ans.

Il y a une raison simple à cela : la division de la droite. Aussi longtemps que la droite sera divisée, elle laissera le champ libre à la gauche.

Il existe un remède encore plus simple : l’union de la droite.

J’appelle de mes vœux pour 2023 l’union de la droite qui préfigurera le moment où la droite, rassemblée et victorieuse, mettra un coup d’arrêt à la folie dévastatrice qui s’est emparée de nos élites. J’appelle chaque citoyen de droite à œuvrer à cette union à mes côtés !

Bien cordialement,

Nicolas Bonleux

Bonne année 2023

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *